Acquisition - Caritatif - Direct Mail - Direct Mail

Bond zonder Naam : des dictons par courrier

15/09/2014

Cela fait déjà 55 ans que Bond zonder Naam (l’Association sans nom) collecte des fonds en envoyant des dictons. En août, une nouvelle lettre débarquait ainsi dans les boîtes avec les deux maximes du mois. L’on y demandait en outre au lecteur de mettre la main à la poche pour contribuer aux frais d’expédition.

Contexte
Depuis 55 ans, Bond zonder Naam (BZN) adresse à ses sympathisants d’inspirants dictons du mois. Chaque année, elle expédie sept mailings, proposant chacun deux maximes. Aurélie Hasart, coordinatrice marketing chez BZN : « Les gens ont la possibilité d’y souscrire gratuitement. Il s’agit d’un choix stratégique bien réfléchi, car inspirer la société de manière positive fait partie de notre mission. Cet envoi bimestriel de dictons s’accompagne toujours de notre bulletin d’information et d’une lettre d’appel aux dons. Nous y présentons à nos sympathisants les projets sociaux qui font une différence positive pour les familles précarisées et les nouveaux venus dans BZN Filet Divers, pour les personnes isolées et les sans-abris dans BZN Café sans Bière, pour les personnes emprisonnées via l’action BZN pour les détenus et pour les gens à la recherche de calme et de détente dans BZN Ferme du Silence. Bond zonder Naam est en effet bien plus qu’un simple slogan. »

spreuken 1

Selon Aurélie Hasart, le Direct mail est donc important en termes de communication. Bond zonder Naam compte plus de 200 000 sympathisants en Flandre. Parmi eux, 175 000 reçoivent les dictons par courrier, 26 000 ayant opté pour la voie électronique. « Nous constatons encore et toujours que la majorité préfère recevoir les dictons par courrier », affirme Aurélie Hasart. Mais un mailing direct est plus cher qu’un mailing numérique, car il faut prendre en compte les coûts d’impression et d’expédition physique. Les frais d’envoi absorbent une large part du budget.

poster 1             brief 1

Mise en œuvre
BZN est partie du constat selon lequel l’envoi d’un mailing direct revient cher (comme le dit Aurélie Hasart, on préférerait dépenser cet argent à de l’aide d’urgence) pour solliciter dans le mailing même une contribution financière supplémentaire de la part des sympathisants. En gros caractères rouges, on trouve donc sur la lettre la question : « Êtes-vous disposé à mettre la main au portefeuille pour couvrir nos frais de port élevés ? ». « Chaque année, nous vous faisons parvenir 12 pensées inspirantes dans votre boîte aux lettres. De façon totalement gratuite. Avec le plus grand soin et la plus grande attention. Et toujours avec plaisir. Aussi, nous sommes convaincus que vous êtes prêt à contribuer d’une manière ou d’une autre au paiement de nos importants frais de port », peut-on lire plus loin.

Le set du mailing proprement dit est de type classique : une enveloppe, une lettre avec formulaire de virement et formulaire de demande d’ordre permanent auprès de la banque, les deux dictons avec des renseignements supplémentaires et enfin, le bulletin d’information (faisant aussi référence aux articles disponibles à l’achat chez BZN). L’objectif consiste à récolter davantage d’argent que ce que requiert l’envoi : un ordre permanent ou un don unique de 40 euros (ou plus) donnant droit à une attestation fiscale. Le mailing « frais de port » est d’ailleurs un classique. Il y a déjà dix ans que Bond zonder Naam envoie une lettre d’appel aux dons en août en demandant de participer aux frais d’envoi.

Résultats
La demande de contribution financière pour couvrir les frais d’expédition s’est révélée, selon Aurélie Hasart « … une source appréciable en termes de récolte de fonds ces dix dernières années. L’appel aux fonds pour couvrir les frais de port génère au moins autant de dons que nos récoltes de fonds autour d’un aspect bien défini de notre aide sociale. Nos sympathisants sont donc tout autant disposés à donner de façon tout à fait libre pour recevoir leurs dictons que pour aider les personnes en difficulté. »

Ad van Poppel

Ad van Poppel
Ad van Poppel

D'autres Cas :

Stop The Drop

...
Continuer à lire

Roth & Ramberg Photography: DM

...
Continuer à lire

Le Direct Mail jette un pont vers le marketing innovant. BBDO et Microsoft invitent les marketeurs par le biais d’un mailing unique.

...
Continuer à lire
Tous nos Cas