Conseils DM

5 conseils pour faire vibrer la corde sensible de votre lecteur

29/05/2015

Pensez-vous que les gens se comportent de manière rationnelle et consciente ? Pas du tout.
Notre cerveau est essentiellement dominé par des processus automatiques, c’est ce que l’on appelle le cerveau reptilien.
Celui-ci est stimulé par des émotions, qui ont donc un impact énorme sur chaque décision que nous prenons.
Étant donné que les consommateurs ne disent pas ce qu’ils ressentent, ne disent pas ce qu’ils font et ne font pas ce qu’ils disent, nous vous donnons ci-après cinq conseils pour faire vibrer la corde sensible.

foto2

Conseil 1 : Expliquez le « pourquoi » avec votre cœur
Si vous êtes convaincu du « pourquoi », le « comment » devient d’autant plus facile à vendre.
Pour cela, vous avez besoin d’un lien. Vous pouvez vanter les avantages de votre produit autant que vous voulez,
la relation avec votre client ne pourra commencer que lorsque vous aurez établi un lien avec lui.
Le lien ne va pas simplement déclencher une réaction émotionnelle.
Il s’agit bien du lien entre les caractéristiques produit, les avantages et la raison pour laquelle vous représentez la meilleure solution à son problème. Trouver le « pourquoi » qui convient parfaitement à votre groupe-cible, c’est la formule qui suscite le désir de recourir à votre offre.

Conseil 2 : Appliquez les 6 principes de la tentation
En 1984, le professeur Robert Chialdini a écrit un ouvrage qui, 30 ans plus tard, est toujours d’actualité : ‘Influence.
The Psychology of Persuasion.’ Un véritable ouvrage de référence !
Cet ouvrage vous apprend comment appliquer les 6 principes de base en psychologie qui feront de vous un maître de la tentation : réciprocité, force de persuasion sociale, cohérence, sympathie, autorité et rareté.
Ils sont logiques, simples et faciles à appliquer pour chaque type de produit ou service.

Conseil 3 : Renforcez votre impact avec des images de support
De nombreuses études ont déjà été menées sur l’impact psychologique des images.
Leur fonction va en effet bien au-delà de simplement « associer une chouette illustration ».
Le cerveau peut mieux traiter des images que du texte. 90 % des informations perçues par le cerveau sont des informations visuelles et celles-ci peuvent être traitées 60 000 fois plus vite. Veillez donc à ce que vos images renforcent le contenu.
Vous pouvez toucher quelqu’un grâce à une photo forte, une illustration humoristique ou une bande dessinée.
Mais s’il s’agit d’informations complexes, un graphique ou une infographie constituent la solution idéale.

Conseil 4 : Choisissez d’être ennuyeux ou convaincant
Un consommateur décide donc de choisir votre marque ou votre offre sur la base d’émotions.
Ce n’est que dans une deuxième phase que la logique intervient. Jamais l’inverse.
Ce que vous racontez doit donc déborder d’émotion. Quand on dit émotion, il ne s’agit pas de faire pleurer,
mais bien de faire preuve de compréhension. Optez donc pour des mots qui titillent d’abord les sens et mèneront alors à une conclusion logique. Et pour cela, pas besoin de mots savants. Ceux-ci vous feront paraître plus intelligent, mais aussi plus ennuyeux. Ne dites donc pas « de plus », mais plutôt « mieux encore », « humoristique » mais « comique », « sans délai »
mais « maintenant », « informer » mais « dire », « intelligent » mais « malin », « est pourvu de » mais « a », « réjoui »
mais « content », « uniquement » mais « seulement »…

Conseil 5 : Osez mesurer les émotions
Mesurer les émotions vous apprendra presque tout ce que vous devez savoir pour l’avenir.
C’est possible, grâce au neuromarketing, le nouveau type d’étude de marché.
Il s’agit de la façon la plus précise de comprendre votre consommateur.
Le but est de comprendre le comportement de quelqu’un et de prévoir du mieux possible ses futures décisions d’achat.
Si, par exemple, vous souhaitez améliorer votre produit, vous devez aussi savoir quel impact émotionnel cela aura sur votre consommateur.  Le demander simplement ne suffit pas.
Ce n’est qu’en allant directement à la source, à savoir le cerveau, que cette info sera la plus fiable.
Le neuromarketing permet ainsi d’avoir un aperçu des intentions d’achat, de la valeur produit ressentie, de la stratégie de prix,
des caractéristiques produit importantes sur le plan émotionnel, du design, du caractère unique par rapport à la concurrence
et de la réputation de la marque. L’investissement dans le neuromarketing se récupère incontestablement
en une multitude d’idées avec lesquelles vous pourrez toucher votre consommateur mieux que jamais.

Guest Blogger